Les défis de la silver économie, les réponses de l’entrepreneuriat social.

En 2050, près d’une personne sur trois sera âgée de 60 ans ou plus, contre une sur cinq en 2005. La croissance démographique des personnes vieillissantes interroge les modalités de prises en charge de l’autonomie des personnes.

Face à ce défi, les entreprises sociales et solidaires proposent des solutions innovantes.

De quoi parle t-on ?

La « silver économie » est l’économie au service des personnes âgées. Cette filière est en structuration, l’objectif étant de permettre et d’encourager les innovations qui vont accompagner les individus dans leur avancée en âge et améliorer leur qualité de vie.

C’est une filière transversale, liée à différents secteurs d’activité tels que la santé, les transports, les loisirs, l’habitat, l’alimentation ou encore l’urbanisme.

Contexte national

La filière Silver Economie a été lancée par l’Etat en 2013. Le 1er juillet 2013, est mis en place le comité de filière qui réunit 45 membres : grandes entreprises, pôles de compétitivités, ainsi que les fédérations représentants les industriels et distributeurs par secteurs d’activité.

Ce contrat de filière prévoit la mise en place de comités de filières régionaux.

Chiffres clés :

En France, les personnes de plus de 60 ans sont aujourd’hui 15 millions. En 2030 elles seront 20 millions. En 2050, une personne sur trois sera âgée de plus de 60 ans.

Quelques entreprises sociales et solidaires

En Normandie, près d’une 30aine d’entreprises sociales proposent des services aux populations en perte d’autonomie, telles que :

Scop services 76

Ologi : l’Avise vient de publier une étude de cas sur les services de proximité socialement innovant avec Ologi à l’honneur !

Siel bleu

Arteoz

Liesse

Enjeux

La structuration de la filière est majoritairement orientée sur l’approche technologique de l’innovation. Or, la notion d’innovation sociale doit aller de pair : le contexte de vieillissement de la population implique d’inventer de nouvelles réponses aux besoins sociaux qui en découlent.

Le positionnement des entreprises sociales permet notamment d’intégrer des problématiques éthiques, de prise en charge globale de la personne, de la qualité de vie, du lien social.

Il s’agit ainsi pour l’entrepreneuriat social dans les années à venir :

– de participer à la construction des réponses aux besoins sociaux, dans le respect des principes de solidarité et de proximité,

– de se positionner sur de nouveaux métiers,

– d’accompagner l’expérimentation de nouveaux modèles économiques en vue d’un changement d’échelle.

L’ADRESS est en particulier impliquée auprès du Département de Seine-Maritime dans la création et le développement des niches d’activité répondant aux besoins des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

Acteurs locaux

  • Départements
  • Conseil Régional
  • Agence Régionale de la Santé
  • Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail
  • Seine Maritime Expansion
  • Seinari
  • Caisse des dépôts

Ressources

Dossier de l’AVISE : un dossier très complet publié début décembre 2015

Rapport de France Stratégie : la silver économie, une opportunité de croissance pour la France (décembre 2013).

Département Seine-Maritime : schéma départemental de l’autonomie