L’entrepreneuriat social et solidaire est au coeur de la mission de l’ADRESS.

« Les entreprises sociales sont des entreprises à finalité sociale, sociétale ou environnementale et à lucrativité limitée. Elles cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance. » Source : Mouves.


L’entrepreneuriat social consiste à créer une activité économique viable pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux (accès de tous aux droits de tous, chômage de longue durée, circuits courts, changement climatique, etc.), quelque soit le statut juridique. Les entrepreneurs sont avant tout motivés par l’intérêt général. L’entreprise est pour eux un moyen et non une fin.

Les entrepreneurs sociaux réconcilient l’économique et le social via un modèle d’entreprise qui repose sur 4 piliers :

  • un projet économique viable
  • une finalité sociétale, sociale et/ou environnementale
  • une lucrativité limitée
  • une gouvernance participative.

Foire aux questions (source Avise)


Critères des entreprises sociales ?

Une entreprise sociale se définit selon des critères d’objectifs et des critères de moyens.

Il est indispensable que la finalité sociale, sociétale ou environnementale de l’entreprise soit inscrite dans son objet social et dans le pacte d’actionnaires (s’il existe).

La production de biens et/ou de services, la recherche de l’implication de plusieurs parties prenantes dans la gouvernance, la rémunération limitée des apports en fonds propres, le réinvestissement de la majorité des excédents dans le projet et l’encadrement de l’échelle des salaires sont des critères indispensables.

RSE et entreprise sociale ?

Si la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et l’entrepreneuriat social font partie d’un même mouvement qui incite à mêler économie et éthique, ces notions sont bien distinctes. La principale différence réside dans la finalité première de l’entreprise.

Une entreprise sociale se caractérise par sa finalité sociétale, c’est-à-dire que son objet intègre la dimension d’intérêt collectif et d’utilité sociale. La mission première d’une entreprise sociale, c’est d’apporter des solutions au problème social ou environnemental qu’elle a repéré. La performance économique de l’entreprise est au service de cet intérêt général. La RSE renvoie aux actions engagées par une entreprise qui intègrent une préoccupation sociale et/ou environnementale, mais sa finalité reste commerciale.

Entreprises sociales et ESS ?

Une entreprise sociale a nécessairement une utilité sociale,

Une entreprise sociale a nécessairement une production de biens et de services,

Une entreprise sociale ne se caractérise pas par son statut juridique mais par sa finalité : répondre à un besoin social, sociétal ou environnemental. Beaucoup d’entreprises sociales en France optent pour des statuts juridiques de l’économie sociale notamment la forme coopérative ou associative. Cependant, il est possible également d’emprunter la forme juridique d’une entreprise commerciale classique (SAS, SARL…).

Les entreprises sociales fonctionnent selon les principes et les valeurs inscrites dans l’ESS (économie sociale et solidaire) : la personne et l’objet social priment sur le capital, lucrativité limitée, gestion autonome et indépendante

Des entreprises reconnues par la loi

Loi cadre relative à l’économie sociale et solidaire.
Adoptée le 17 juillet 2014, cette loi constitue une étape importante dans la reconnaissance de l’entrepreneuriat social et solidaire, coeur de cible de l’ADRESS.

Cet entreprendre autrement mettant la performance et l’efficacité économique au service de l’intérêt général est pleinement reconnu dans la loi au travers de la dénomination « entreprise solidaire d’utilité sociale », quel que soit le statut de l’entreprise : association, coopérative, société commerciale.  Dans la loi, toutes les caractéristiques de l’entreprise sociale et solidaire promue par l’ADRESS sont citées… Lire la note publiée par Alain Goussault, président de l’ADRESS.

Quelques ressources sur les entreprises sociales

visuel-titre-ESS-259x300Ce que la loi ESS change pour vous : entreprises d’insertion, entrepreneurs sociaux. Le guide pour comprendre réalisé par le CNEI et le Mouves.

L’entrepreneuriat social, dans l’économie sociale et solidaire – Note de synthèse réalisée par des étudiants documentalistes de l’IRTD de Rouen pour l’ADRESS (juin 2013).

Les entreprises sociales et solidaires font partie du champ de l’ESS – Economie sociale et solidaire :

En savoir +